« Tenue des élections : Le secrétaire général de la Codem crache ses vérités à Choguel Kokalla Maiga

Lors de la dernière rencontre des partis politiques avec le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga, le secrétaire général de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM), l’ancien député Alhassane Abba, a exprimé son mécontentement lorsque le chef du gouvernement a invoqué l’insécurité comme seule raison de la non-tenue des élections.

« J’ai salué et apprécié la plupart de vos propos, sauf lorsque vous avez affirmé que tant qu’il n’y aura pas de sécurité, il n’y aura pas d’élections. Cela implique une durée indéterminée », a répliqué l’ancien député élu à Goundam en réponse aux propos du chef de gouvernement.

Selon le secrétaire général, qui n’a pas ménagé ses critiques envers les autorités de la transition, il est nécessaire de revoir cette affirmation car il estime que lier la tenue des élections à la sécurité « nous ramène à une situation antérieure et contredit les engagements pris par les militaires qui avaient promis de partir après un laps de temps ».

« Tout ce qui a été entrepris jusqu’à présent, comme les ANR, la création de l’AES et la sortie de la CEDEAO, apparaît pour nous, à la Codem, comme des manœuvres stratégiques visant à rester au pouvoir le plus longtemps possible et à éviter la tenue des élections en prétextant que l’équipe dirigeante accomplit un bon travail », a-t-il ajouté.

Plus loin, l’ancien élu de Goundam propose de tenir les élections, une demande que son parti (CODEM) continuera toujours à réclamer, car les élections, qui servent de baromètre pour choisir un dirigeant, ne devraient pas être imposées par la force.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *