Mali : 9 514 126 enfants âgés de 9 mois à 14 ans concernés par la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole

Le Mali lance une vaste campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole, visant à protéger 9 514 126 enfants âgés de 9 mois à 14 ans sur tout le territoire national. Le Ministre de la Santé et du Développement Social a officiellement lancé cette campagne le vendredi 22 mars 2024 au terrain Chaaba de Lafiabougou.
La rougeole, malgré les progrès, demeure un problème de santé publique. Il ressort de cette cérémonie de lancement qu’avant l’ère de la vaccination, elle était responsable d’environ 130 millions de cas par an à l’échelle mondiale.
Au Mali, les données de surveillance montrent une prévalence alarmante, avec 354 cas confirmés notifiés dans 59 districts sanitaires en 2023. Mme le Ministre de la Santé a rappelé la dernière grande épidémie en 1998, où plus de 8 009 cas, dont 3 362 à Bamako, avaient été enregistrés.
Cependant, elle espère que cette campagne qui se déroulera du 22 au 28 mars 2024 devrait permettre à chaque district sanitaire du pays, d’obtenir au moins 95% de couverture vaccinale anti rougeoleuse et rubéoleuse après une évaluation post campagne.
A en croire Mme le Ministre, des stratégies innovantes, telles que les approches fixe, avancée et mobile, seront déployées pour le succès de cette campagne dont le coût opérationnel s’élève à 3 723 060 088 F CFA, avec une contribution de partenaires tels que GAVI, l’OMS, l’UNICEF, USAID, la Banque Mondiale.
Selon la représentante des Partenaires Techniques et Financiers, les chiffres révèlent l’ampleur du défi, avec 159 cas de rougeole enregistrés au Mali entre janvier et mi-mars 2024, dont 15 districts où l’épidémie a été confirmée en laboratoire.
« Cette campagne offre ainsi une opportunité de renforcer l’immunité des enfants contre la rougeole, même pour ceux déjà vaccinés », estime-t-elle, avant d’appeler à une grande mobilisation pour protéger la santé des enfants et atteindre les objectifs de santé publique à l’horizon 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *