Annulation des résultats du concours de la fonction publique: Les non-dits

L’annonce fracassante du ministre en charge de la fonction publique, diffusée lors du journal de 20 heures de ce lundi 05 février 2024 sur la chaîne nationale, ORTM, a laissé la nation bouche bée. Les concours directs de recrutement dans la fonction publique d’État pour l’exercice budgétaire 2023 ont été purement et simplement annulés. Les épreuves prévues du 23 au 27 décembre 2023 à Bamako et dans les régions ont été ternies par la découverte d’un vaste réseau de fraude, jetant ainsi une ombre sur la crédibilité du concours.

La décision radicale du ministre  de la fonction publique a été perçue par certains observateurs comme un acte de courage, tandis que d’autres la considèrent comme un nécessaire toilettage du secteur de la fonction publique. Cependant, cette décision a eu un coût considérable pour le ministère en termes d’organisation, de correction des résultats et de mise en place de nouvelles dispositions matérielles en cette période de crise financière.

Les candidats, qui ont dépensé des sommes importantes pour préparer le concours, sont plongés dans l’incertitude quant à leurs chances d’admission. Le réveil brutal du ministre laisse perplexe quant à la capacité de l’État malien, en ce moment difficile et exceptionnel à assurer les salaires de ses nouveaux fonctionnaires s’interrogent certains observateurs dans le milieu financier.

Il est également rappelé qu’en 2022, l’ancienne Ministre du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social, Mme Diawara Aoua Paul Diallo, avait révélé la détection de 20 cas de faux diplômes parmi les candidats admissibles. Ces cas de falsification ont été transmis à la justice, mais depuis, un silence assourdissant règne sur le sort réservé à cette affaire.

Bibata

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *