Maroc : Début à Rabat de la conférence de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire

La Conférence de Haut Niveau sur les pays à revenu intermédiaire, au niveau ministériel, a débuté ses travaux, mardi à Rabat, avec la participation de 32 pays et 23 Agences de développement des Nations Unies et autres institutions internationales et régionales.

Placé sous le thème « Solutions aux défis du développement des pays à revenu intermédiaire dans un monde en mutation », ce Segment ministériel se penchera sur les défis et les opportunités des pays à revenu intermédiaire. Il constituera aussi une opportunité supplémentaire d’approfondir le débat sur le soutien qu’apporte le Système de développement des Nations Unies, les institutions régionales et internationales et autres partenaires de développement pour appuyer ces pays face aux défis du développement économique et social.

Présidée par le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, cette réunion est marquée par la participation de hauts représentants de Commissions économiques régionales des Nations Unies, notamment la Secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (ESCWA), Rola Dashti, la Secrétaire exécutive adjointe de la CEA-ONU, Hanan Morsy et le Secrétaire général adjoint de la CNUCED, Pedro Manuel Moreno.

La conférence ministérielle de haut niveau s’inscrit dans le cadre de la présidence du Maroc du Groupe des Amis des pays à revenu intermédiaire dans le cadre des Nations Unies, qu’il assure depuis 2023, et dans la continuité de son plaidoyer en faveur des intérêts des pays en développement.

Initiée par le ministère marocain des Affaires étrangères, conjointement avec la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique et le Programme des Nations Unies pour le Développement, cette Conférence a entamé ses travaux, lundi, par la réunion des experts autour des thèmes clés pour les pays à revenu intermédiaire, tels que la Coopération Sud-Sud et triangulaire, le financement du climat, les sources de financement innovantes et le piège du revenu intermédiaire.

Cette conférence ministérielle de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire, qui ambitionne d’identifier de nouvelles approches innovantes pour donner un nouvel élan à la coopération en faveur des pays à revenu intermédiaire, connaît notamment la participation de la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed et de la Présidente de l’ECOSOC, Paula Narváez Ojeda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *