Retrait du Mali de la Cedeao : l’UE va-t-elle plier bagages ?

Rien n’est moins sûr. Mais, il faut attendre le 24 mai 2024 pour être situé. Ayant pris de court tous les observateurs, le retrait des pays de l’AES de la Cedeao continue de faire couler des salives.  Après la France, l’Union Européenne pourrait se retirer du Mali. C’est du moins ce qu’a déclaré le chef de sa diplomatie Josep Borrell, lors de la conférence de presse consécutive à la réunion informelle des ministres de la Défense de l’UE à Bruxelles, tenue au lendemain du communiqué conjoint des trois pays de l’AES. « Dans les jours et lors des réunions à venir, nous prendrons des décisions concernant notre mission militaire au Mali EUTM-Mali, puisque son mandat touche à sa fin en mai », a expliqué M. Borrell avant de déplorer la décision du Mali, du Burkina Faso et du Niger de se retirer de la CEDEAO, qui complique à ses yeux la présence de l’UE dans la région.

Ainsi, ne souhaitant pas coopérer avec les forces militaires russes en expansion au Sahel avec à la clé une nouvelle configuration géopolitique dans cette région, l’UE pourrait finalement ne pas renouveler le mandat de sa seule mission opérant encore sur le sol malien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *