Assainissement : La délégation spéciale de la mairie du district de Bamako sur le terrain

Assainissement : La délégation spéciale de la mairie du district de Bamako sur le terrai

Les espaces verts sont dégradés, transformés en parkings pour véhicules, tandis que les jardins des monuments servent de dortoirs aux mendiants et aux petits bandits. Les installations anarchiques sur la voie publique et la présence de tas d’ordures jonchant les rues ternissent l’image de Bamako, autrefois une ville coquette et agréable à vivre. Cependant, grâce à l’engagement de l’équipe de la délégation spéciale de la mairie du district de Bamako, dirigée par l’ancien contrôleur général de police Balla Traoré, les choses pourraient changer.

Le 29 janvier 2024, l’équipe de la délégation spéciale a inspecté plusieurs jardins des monuments et espaces publics à travers Bamako. Du jardin de la place dédiée aux communes du Mali à l’entrée du palais de Koulouba, en passant par la place Mamadou Konaté et le monument Kwamé Kruma, ainsi que l’avenue du Mali et les jardins des monuments appelés « Obélisque » et « France Afrique », jusqu’aux abords de l’aéroport président Modibo Keita de Sénou et aux jardins de la place publique dédiés au maire et au monument Patrice Lumumba, le constat est le même : une dégradation avancée, une occupation anarchique et les risques pour la sécurité et la santé publiques.

Cette visite s’inscrit dans la feuille de route confiée par le Ministre d’État, ministre de l’Administration Territoriale, porte-parole du gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maiga, à l’équipe de la délégation spéciale, dans le cadre de son programme d’assainissement visant à améliorer l’image de Bamako.

Pour le président de la délégation spéciale, Balla Traoré, cette visite fait partie de son programme d’assainissement pour redorer le blason de Bamako. Il souligne l’importance de prendre des mesures urgentes pour changer l’image de la ville, tout en rappelant que l’assainissement est un travail quotidien et de longue haleine, impliquant la collaboration de tous.

Kaou Niangadou, un jeune influent de la commune IV du district de Bamako, soutient cette initiative et exprime l’espoir que la délégation spéciale réussisse à transformer Bamako en une capitale rivalisant avec d’autres régionales en matière d’assainissement.

La visite a suscité de l’espoir au sein de la population, qui perçoit la délégation spéciale comme ayant une réelle volonté de changer les choses pour le bien-être de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *