Prêts contractés par le personnel local de la Minusma : Signature d’un accord entre l’Aslam, la BDM-SA et la BNDA-SA

Un accord visant à faciliter le remboursement des encours de prêts contractés par le personnel local de la Minusma dans les livres des banques a été signé à cet effet entre le gouvernement, l’Association du personnel local de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Aslam), la Banque de développement du Mali (BDM-SA) et la Banque nationale de développement agricole (BNDA-SA).

La signature de l’accord s’est déroulée dans la salle de conférence du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation sous présidence du chef de ce département, le ministre d’État, porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga . Ses collègues de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Bagayoko Aminata Traoré et celui de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo y ont pris part.

Ce protocole d’accord a été initié par le gouvernement. Il s’inscrit dans le cadre de l’atténuation de l’impact socio-économique du retrait de la Minusma. Il a traduit en acte l’engagement pris le 16 juin par le gouvernement dans son communiqué demandant le retrait «sans délai» de la mission onusienne de notre pays. Dans le but d’anticiper les impacts de ce retrait qui devrait être effectif depuis le 31 décembre 2023, le gouvernement, sur instruction du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a mis en place deux comités : un au niveau ministériel et l ‘autre expert au niveau.

Ces deux comités ont pour missions d’examiner, de valider et mettre en œuvre le plan de retrait de la mission, d’une partie, d’identifier et de mettre en œuvre des mesures d’atténuation de l’impact sécuritaire, social et économique du retrait, d’autre part. Ce document qui vient d’être signé entre alors dans le cadre de la mise en œuvre des mesures d’atténuation de l’impact social et économique du retrait.

Il se veut un outil pertinent, efficace et efficient visant à faciliter le remboursement des encours de prêts contractés par le personnel local de la Minusma dans les livres des banques, a noté le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Cet accord constitue, s’est réjouit le colonel Abdoulaye Maïga, une réponse aux inquiétudes et appréhensions de nos concitoyens de l’Aslam.

L’Aslam qui, par ce protocole, engage ses membres à céder 50% de leurs droits (indemnités et/ou pension) pour le remboursement anticipé du montant dû de leurs prêts en cours, a témoigné son président. Daouda Berthé a précisé que les banques ont, en retour, accepté la quote-part de 50% des droits du travailleur en déduction anticipée du montant dû de leurs prêts en cours sans frais ou pénalités. Il a remercié les deux banques partenaires pour leur collaboration franche au cours de ces dix ans ayant permis à beaucoup d’anciens travailleurs de la Minusma de réaliser des projets.

La ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle a, elle, rappelé le contexte ayant abouti à la signature du protocole d’accord jusqu’à l’aboutissement de la signature de cet accord. Avant de confirmer que cette signature permettra d’alléger considérablement les conditions de renforcement des encours des prêts des travailleurs de la Minusma auprès de ces banques. «Le protocole répond à l’une des préoccupations majeures qui a été soumise par l’Aslam au gouvernement pour permettre l’allègement du remboursement des encours qu’ils avaient au niveau des banques.

Suite à leur demande, ils ont entamé un certain nombre de concertations», a précisé Mme Bagayoko Aminata Traoré. Elle a salué la bonne collaboration avec les départements en charge de l’Économie et des Finances, de l’Industrie et du Commerce, des Affaires étrangères et de l’Administration territoriale. La patronne du ministère chargé de l’Emploi a également rendu hommage aux banques pour leur disponibilité, leur esprit d’ouverture et leur engagement patriotique à accompagner le gouvernement dans cette initiative afin de soulager les travailleurs de la Minusma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *