Patrimoine culturel de Tombouctou : Les réparations continuent

Inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, les mausolées de Tombouctou ont été détruits lors de l’occupation djihadistes en 2012. Par la suite leur réhabilitation s’imposait. Cette réhabilitation des mausolées de Tombouctou se fait en plusieurs étapes. En vue de faire le point sur les travaux une réunion du Comité de pilotage pour la Coordination et le Suivi du projet de  réhabilitation et de valorisation des bâtiments protégés de Tombouctou  s’est tenue le 14 décembre 2023. Cette réunion a regroupé les partenaires techniques et le ministère de la culture. Objectif : identifier les obstacles,  discuter les enjeux et maximiser  les impacts.

A ce jour, les réparations symboliques ont été exécutées en 2021. Les réparations collectives sont presque bouclées à l’issue de consultations communautaires approfondies. Il reste des réparations individuelles qui doivent à présent être finalisées.

Les réparations collectives constituent la majeure partie des réparations accordées dans l’affaire du terroriste Al Mahdi et sont mis en œuvre en collaboration avec trois partenaires, CFOGRAD, la Fondation CIDEAL et UNESCO et grâce à la coopération des autorités nationales, régionales et locales.

Des réparations individuelles ont été mises en œuvre de Mars 2019 – Octobre 2023, la CPI a accordé une réparation individuelle aux personnes considérées comme ayant le plus souffert de la destruction des bâtiments protégés, à savoir les personnes ayant un lien exclusif avec ces bâtiments. Les indemnités individuelles sont destinées à réparer le préjudice économique, le préjudice moral ou les deux. Il s’agit d’une compensation monétaire dont le montant confidentiel varie en fonction du préjudice subi. Le nombre de victimes potentiellement éligibles avait été initialement estimé par le Fonds, dans son plan d’implémentation, à 1217 personnes, soit 1000 pour le préjudice moral et 217 pour le préjudice économique.

Aude le Golf, la cheffe du Bureau du FPV au Mali indique qu’Al Mahdi Al Faqi étant insolvable, le Fonds a engagé des efforts pour lever les fonds nécessaires au financement des réparations (1 771 083 900 CFA) et des coûts liés à sa mise en œuvre (459 169 900 CFA) . A ce jour, la somme totale de 1 902 275 300 CFA a été sécurisée par le Fonds grâce au concours de l’Allemagne, du Canada, de l’Italie, du Royaume de Norvège, du Royaume Uni. Le Fonds poursuit ses efforts de levées de fonds complémenter entièrement l’enveloppe nécessaire.

Peur sa part , Samba Thiam  représentant  le  ministre de l’artisanat, de la culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme a tenu à remercier très sincèrement au nom du gouvernement très sincèrement du Mali les partenaires techniques et financiers, notamment le Fonds au profit des Victimes (FPV) auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI) et l’UNESCO, dont les contributions financières ont permis la réalisation des activités du projet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *