Mali : Mali-Russie : Des relations de haute qualité

La coopération entre nos deux pays se développe davantage. Selon l’ambassadeur Igor Gromyko, la Russie a transféré 50.000 tonnes de blé et plus de 20.000 tonnes d’engrais au Mali, mais aussi octroyé 290 bourses pour l’année académique 2023-2024

L’ambassadeur de la Fédération de Russie au Mali, Igor Gromyko, a organisé, hier, une conférence de presse dans les locaux de la chancellerie pour marquer la fin d’année. Au-delà des journalistes venus pour la circonstance, ont assisté à cette rencontre des diplomates accrédités dans notre pays. Occasion pour Igor Gromyko de faire le point des relations de la Russie avec le monde.

Abordant les relations bilatérales, l’interlocuteur de la presse a noté que la Russie tisse des liens d’amitié de longue date et coopère dans de nombreux secteurs avec le Mali. Les présidents de nos États entretiennent des contacts personnels, s’est réjouit Igor Gromyko. Avant d’ajouter que la Fédération est sensible aux besoins du peuple malien. Il a loué les relations de haute qualité de son État avec le Mali. «Nous avons transféré 50.000 tonnes de blé et plus de 20.000 tonnes d’engrais», a relevé le diplomate russe. Et de dire que cette coopération se développe davantage. Dans le domaine de l’éducation, la Russie a octroyé 35 bourses au compte de 2022-2023. Pour l’année académique 2023-2024, 290 bourses ont été offertes au Mali via le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Ainsi, a argumenté l’ambassadeur, ces jeunes feront le Mali de demain.

Sur le plan économique et commercial, a rappelé Igor Gromyko, les différentes visites des délégations ministérielles à Moscou pour participer en octobre dernier à la Semaine énergétique et au Forum international des transports de la Russie tenus en novembre passé. S’agissant des ressources naturelles, le conférencier a évoqué la possibilité de conclure des contrats dans le volet minier et celui du coton. Concernant les Nations Unies, il a fait mention de don de 2 millions us soit 1,1 milliard de Fcfa par son paye pour aider les déplacés.

ÉGALITÉ ET BÉNÉFICE MUTUEL – Insistant sur la différence d’approche de la politique occidentale avec celle de la Fédération de Russie, Igor Gromyko a réitéré que les relations avec notre État se fondent sur la base du respect de la souveraineté nationale, de l’égalité et du bénéfice mutuel.

Parlant de la guerre russo-ukrainienne, le diplomate russe a indiqué que cela fait 2 ans environ que son pays vit dans le contexte de l’opération militaire spéciale avec à la clé plus de 2 millions de soldats volontaires mobilisés. L’abnégation des militaires est impressionnante : 4 nouvelles régions ont été intégrées à la Russie comme l’a rappelé récemment le président Poutine, a ajouté Igor Gromyko. Selon lui, la paix arrivera dès que la Fédération de Russie aura atteint les objectifs.

Il s’agit de «dénazifier» et démilitariser l’Ukraine en vue d’assurer son statut de neutralité. L’ambassadeur de la Russie au Mali a rappelé que la situation actuelle autour de l’Ukraine ne date pas de maintenant. «Elle résulte directement de la confrontation historique entre la Russie et l’Occident, de l’ambition des pays de l’Otan de nous porter une défaite stratégique, d’effacer la Russie de la carte politique mondiale comme un État indépendant», a déplore Igor Gromyko. Pour lui, l’Ukraine est un instrument dans les mains des ennemis du peuple russe.

Le conférencier a précisé que ce n’est pas en 2022 que cette crise a commencé. Mais 8 ans plus tôt, at-il dit, l’Ukraine a vu un coup d’État orchestré par les Occidentaux. «Alors, un régime néo-nazi est arrivé au pouvoir», a insisté le diplomate. De son point de vue, les hostilités contre la Russie sont alimentées par le soutien financier et militaire de l’Occident. Et pour preuve, il a annoncé que depuis le début de l’opération, l’aide de celui-ci à Kiev a atteint les 160 milliards de dollars, soit environ 88 000 milliards de Fcfa.

Malgré cette injection financière en Ukraine, poursuivie par l’orateur, il est impossible de vaincre la Russie sur le champ de bataille. Sur la même lancée, l’ambassadeur Igor Gromyko a apprécié la volonté des pays du Sud de faciliter une solution politique et diplomatique à la crise ukrainienne. C’est pourquoi, a fait remarquer le représentant de la Russie au Mali, la Chine, le Brésil et plusieurs États africains ont déjà montré qu’ils comprennent profondément les origines du conflit ukrainien, son importance géopolitique et la nécessité de prendre en compte les intérêts de la Russie. Igor Gromyko a cité l’Union économique eurasienne comme exemple réussi d’intégration économique.

«Aujourd’hui, l’Union compte près de 200 millions de consommateurs. Le produit intérieur brut (PIB) combiné des États membres dépasse 2,5 milliards de dollars (1,375 milliards de Fcfa). Au cours des 8 années que dure l’Union, son PIB a augmenté de 9,8%», a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *