Niger: « la libération de Bazoum constitue un préalable à toute négociation avec les putschistes » – Paris

Lors d’une rencontre à l’Elysée entre les président Emmanuel Macron de France et Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, le chef de l’Elysée a réaffirmé son soutien au président déchu du Niger et exprimé ce que la présidence appelle des inquiétudes face à la dégradation de la situation au Sahel. 

Dans un communiqué, la présidence de France a évoqué les sujets de discussion entre Ouattara et Macron à Paris. Selon le document, le chef de l’Etat français a réaffirmé le « plein soutien de la France au président Mohamed Bazoum et a rappelé que sa libération constituait un préalable à toute négociation avec les putschistes ».

Macron a également, dans le même contexte, réaffirmé son soutien à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) dans ses efforts pour régler la situation du Niger. Notons que la CEDEAO a imposé de sanctions très sévères au Niger à la suite du coup d’Etat qui renversé le président Mohamed Bazoum.

Dans sa déclaration, la présidence française a indiqué que Macron a « également exprimé son inquiétude quant à la dégradation rapide de la situation sécuritaire au Sahel avec un nombre croissant d’attaques terroristes ». Avec Ouattara, ils ont également évoqué les relations bilatérales entre la France et la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *