Aguelhok : Les FAMa dénoncent le départ précipité de la MINUSMA

Quarante-huit heures après Tessalit, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité au Mali (Minusma) a précipitamment quitté son emprise d’Aguelhok (Région de Kidal).

Il n’y a pas eu une cérémonie officielle de rétrocession du camp aux Forces armées maliennes (FAMa). Une situation que certains observateurs considèrent comme un abandon.

C’est aussi le sentiment de nos autorités militaires. Hier dans un communiqué, l’Armée indique avoir informé du retrait de la Minusma du camp d’Aguelhok, le 23 octobre 2023.

«Nous constatons cependant avec beaucoup de regret que ce retrait n’a point fait l’objet de rétrocession aux FAMa, comme stipulé dans le calendrier d’occupation des entreprises de la Minusma par les FAMa», déplore l’Armée, ajoutant que cette situation de départ accéléré des Casques bleus mettant en péril le processus entamé et menace la sécurité et la stabilité dans la localité d’Aguelhok.

Pour l’Armée, les terroristes ont profité de ce désordre pour s’introduire hier dans ce camp et détruire plusieurs installations. Ils ont été neutralisés par les vecteurs aériens des FAMa.

Dans la Région de Kidal, nos vaillants milliaires occupent déjà les camps d’Anéfis et de Tessalit.

La prochaine étape sera certainement pour le camp de la Minusma se trouvant dans la ville de Kidal. Le processus du retrait des Casques bleus du Mali sera bouclé le 31 décembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *