DIPLOMATIE : partage d’expérience entre les gouvernements malien et nigérien…

Le Premier ministre nigérien, chef du gouvernement de la Transition nigérienne Ali Mahaman Lamine Zein accompagné d’une forte délégation, a été accueilli par son homologue malien Choguel Kokalla MAÏGA et plusieurs membres du gouvernement du Mali pour une visite de travail entre les deux pays, c’était ce Jeudi 05 Octobre 2023 dans les locaux de la primature du Mali.

Cette visite qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays, dans les domaines clés face aux défis du moment a pour  but d’établir un partage d’expériences entre le Niger et le Mali, qui ont subit les sanctions injustes et inhumaines de la CEDEAO, à  en croire.

« Le Niger n’oubliera jamais l’engagement du Mali et du Burkina FASO à ses côtés suite aux sanctions illégales et illégitimes de la CEDEAO et aux velléités d’agression par procuration, de l’organisation sous régionale ». Ce qui résume la quintessence de l’allocution faite par le Premier ministre Nigérien en visite de travail avec son homologue malien, à Bamako.

Accueillis en début d’après midi par le Chef du Gouvernement Choguel Kokalla MAÏGA, le Premier ministre nigérien Ali Mahamane Lamine Zeine et sa délégation ont eu immédiatement une séance de travail avec la partie malienne. Faut-il rappeler que plusieurs membres du gouvernement à savoir le Ministre d’État, Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation le Colonel Abdoulaye Maïga et les ministres en charge de la Défense, de la Refondation, de la Sécurité et des Finances ont pris part à la rencontre. Après les partages d’expériences, les discussions ont également porté sur la situation sécuritaire, économique et les pistes de partenariat dans des domaines sectorielles.

Par ailleurs, les échanges se sont poursuivis avec les ministres en charge de la Sécurité, de la Défense, et des Finances.

Le Premier ministre Ali Mahamane Lamine Zéine a fait un point sur la situation de son pays: les acquis, les défis et les contraintes sans ignorer les opportunités dans cette période difficile. Il s’est réjoui de l’Accord trouvé en matière d’approvisionnement en produits de premières nécessités. Il a également relevé l’importance du bon fonctionnement du circuit économique lourdement handicapé par les sanctions inhumaines de la CEDEAO. D’où la pertinence de l’opérationnalisation de la commission mixte.

Il était également question d’explorer les pistes de partenariat sur les hydrocarbures.

Les membres du gouvernement présents ont échangé avec leurs homologues sur les questions du moment et les préoccupations exprimées par les visiteurs. Cet exercice permettra selon le Premier ministre Choguel Kokalla MAÏGA, « à la délégation nigérienne de rentrer avec la valise pleine d’expériences afin de traverser tous les champs de mine que les forces du mal ont installés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *