Le Nigeria enregistre 7.202 cas de diphtérie et 453 décès

Le gouvernement nigérian a récemment mis en place un groupe de travail d’urgence pour limiter la propagation de la diphtérie dans le pays.

Le gouvernement nigérian a annoncé le 25 septembre que 7.202 cas de diphtérie ont été enregistrés dans 18 États du pays.

Le gouvernement a indiqué avoir confirmé 7.202 cas sur 11.587 cas suspects dans 105 zones de gouvernement local de 18 États, y compris le Territoire de la capitale fédérale (FCT), selon un communiqué conjoint du ministère fédéral de la Santé et de la Protection sociale, l’Agence nationale de développement des soins de santé primaires (NPHCDA) et le Centre nigérian de contrôle et de prévention des maladies (NCDC), entre autres partenaires.

453 personnes étaient décédées des suites de l’infection, fait savoir le communiqué.


Selon la même source, 5.299 des cas confirmés, soit 73,6%, concernaient des enfants âgés de 1 à 14 ans, ceux de 5 à 14 ans étant les plus touchés par la maladie.

L’objectif principal de la task force est de travailler en mode d’urgence afin d’empêcher la propagation de la diphtérie à d’autres États et d’apporter de l’aide aux communautés touchées.

La diphtérie est une infection bactérienne grave provoquée par plusieurs espèces de corynébactéries et qui touche le nez, la gorge et parfois la peau des personnes atteintes.Les principaux symptômes de la diphtérie sont la fièvre, le nez qui coule, la gorge douloureuse, la toux, les yeux rouges et le gonflement du cou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *