63e anniversaire de l’indépendance : Chaque malien appelé à afficher un drapeau devant sa porte pour ………

Elle était annoncée un grand festin pour la commémoration du  63e anniversaire de l’accession à l’indépendance de notre cher pays le Mali par les autorités de transition au cours d’un Conseil des Ministres. Malheureusement, le  Conseil des ministres du  mercredi 13 septembre dernier, le gouvernement a décidé de surseoir aux festivités. La raison est de marquer la compassion nationale à l’endroit des victimes du terrorisme notamment celles du bateau Tombouctou, cible d’une attaque terroriste le vendredi 8 septembre dernier.

Pour cette  circonstance le Colonel Assimi Goita a décidé de surseoir aux activités festives du 22 septembre 2023, marquant la commémoration de l’indépendance de notre pays, qui sera célébrée dans la sobriété et dans l’esprit du sursaut national. A cet égard, il a instruit le gouvernement d’orienter les ressources financières prévues pour lesdites activités à l’assistance aux victimes des actes terroristes et au soutien des populations endeuillées.

En effet, le vendredi 22 septembre, le Mali dans sa diversité ethnique et culturelle  va commémorer le 63e anniversaire de son accession à l’indépendance en mode endeuillé .

La raison pour laquelle, le Ministre  de la jeunesse et  des Sports, chargé de l’instruction civique et de la Construction citoyenne M Abdoul Kassim Ibrahim FOMBA a invité l’ensemble des maliens et maliennes à organiser une Journée nationale de promotion du Drapeau le 21 septembre 2023. Selon lui , cette journée consiste à amener, les populations, à afficher un drapeau devant leur porte et les responsables de service devant leur bureau pour magnifier et signifier leur fierté d’appartenance au Mali. En les invitant également à participer à une cérémonie de montée du drapeau le 21 septembre 2023 à 07 heures 30 minutes pour s’approprier ce symbole de l’État et méditer les valeurs véhiculées par l’Hymne national « Le Mali ».

En rappel : Le drapeau du Mali, adopté le 1er mars 1961, est composé de trois bandes verticales et égales de couleur verte, jaune et rouge.

Le 20 janvier 1961, quatre mois après la proclamation solennelle de l’indépendance de la République du Mali le 22 septembre 1960, les députés, réunis en séance plénière de l’Assemblée Nationale, adoptent la loi no 61-26 qui crée le drapeau national du Mali. La loi du 21 janvier 1961 consacre la version définitive du drapeau national du Mali. Il est composé de trois bandes de couleurs verte, jaune et rouge.

La couleur verte de la première bande signifie l’espérance, la verdure des prairies et des champs du Mali, de son sol et de tout ce que celui-ci peut produire pour le bien-être des populations maliennes. Le vert rappelle aussi la vocation essentiellement agropastorale du pays pour le développement, la modernisation contenus et l’intégration duquel aucun effort ne sera ménagé. En ce qui concerne la couleur jaune donnée à la deuxième bande verticale, elle représente l’or que recèle le sous-sol du Mali, en plus d’autres ressources minières potentielles. Qui ne se rappelle l’histoire du fabuleux voyage de Kankou Moussa à la Mecque? La couleur or témoigne donc de la conscience qu’ont les Maliens de ce patrimoine qui est le leur et qu’ils entendent défendre à tout prix. La couleur rouge de la troisième bande verticale constitue pour les Maliens à la fois un souvenir, une méditation et une exhortation. Les Maliens doivent se souvenir du sang versé par les leurs pour la défense de leur Patrie contre l’occupation étrangère et la libération de celle-ci du joug colonial. Le rouge du drapeau national est une exhortation pour les Maliens à lutter jusqu’à la dernière goutte de leur sang pour préserver l’intégrité de leur sol, leur sous-sol et leur patrimoine artistique et culturel afin qu’ils les exploitent dans leurs seuls et uniques intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *