Mali : le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant les conditions de mobilisation des réservistes

Alors que les hostilités sont entrain de reprendre  entre les forces armées maliennes  et  les groupes armés rebelles indépendantistes, faisant renaître les vieux souvenirs de 2012, le  conseil des ministres  a adopté, sur proposition  du ministre de la Défense et des anciens Combattants, un  projet de décret fixant  les conditions de la mobilisation de la Reserve des Forces Armées et de Sécurité

Au Mali,  pendant  que  la guerre pour la reconquête des régions du Nord  sous le contrôle  des  groupes armés séparatistes de la coordination des mouvements de l’Azawad  prenne forme, le gouvernement  se prépare  à  mobiliser  les réservistes  pour  apporter mains fortes à l’armée en cas de besoin. Lors de la réunion du conseil des ministres, du mercredi 13 septembre dernier, le  ministre de la Défense et des anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara  a  initié  un projet de décret  et qui a très vite été adopté  par le communiqué  final de la rencontre des ministres. Le concours des réservistes aux forces armées est conforme à l’article 24 de la Constitution qui dispose que « la défense de la Patrie est un devoir pour tout citoyen. Tous les citoyens âgés de 18 ans au moins peuvent être mobilisés aux côtés des Forces Armées et de Sécurité pour la défense de la Patrie ».

En juillet  2016,  l’Assemblée Nationale du Mali a voté  une loi  portant institution du Service national des Jeunes. En  application de cette loi, plusieurs  jeunes et  les nouveaux fonctionnaires  ont déjà fait les services militaires.  Au Mali,  les personnes appelées réservistes n’appartenant pas à l’armée d’active mais formées pour renforcer ou apporter un concours aux Forces Armées Maliennes dans le cadre de la Défense nationale. Le projet de décret  initié par le ministre de la défense a  distingué deux types de réservistes : la réserve stratégique et la réserve opérationnelle. Selon le communiqué,  la première  est constituée du personnel du contingent du Service national des Jeunes ayant accompli le service militaire, des militaires dont la démission a été régulièrement acceptée, des militaires admis à faire valoir leur droit à la retraite.

Celle-ci devienne réserve opérationnelle lorsqu’elle est mise à la disposition du Chef d’Etat-major des Armées. Enfin  le projet de décret a déterminé l’état des réservistes et les conditions de leur mobilisation.  Selon le texte, ils auront  la lourde charge  d’assurer les garanties d’un renfort capital en cas de crise, de catastrophe naturelle ou de guerre. Mais aussi, d’apporter un haut niveau de compétences supplémentaires aux Forces Armées et de Sécurité, c’est-à-dire  d’encourager les jeunes à contribuer à la Défense de la Nation.

L’unité du Mali est menacée par les groupes armés terroristes qui cherchent à instaurer un Kalifa dans le nord pays. Pendant ce temps, les mouvements armés rebelles  se battent contre l’armée malienne au profit de la création d’un autre Etat dans le septentrion du pays. La  crise dure plus d’une décennie. Le retrait  des casques bleus de la MINUSMA de leurs emprises dans  le nord du pays  a fortement envenimé les tensions entre l’armée régulière  et les groupes armés séparatistes pour le contrôle de ces camps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *